Vanessa Henry sophrologue et praticienne en hypnose 


Cliquez ici pour modifier le sous-titre

 
 

Historique et origine

La sophrologie a été fondée en 1960 à Madrid par le Dr Alfonso Caycedo, un neuropsychiatre espagnol d'origine colombienne. Il s'est inspiré de l'hypnose, du zen japonais et du yoga.

Le terme sophrologie a été élaboré à partir de 3 racines de mots grecs : "sôs" (harmonie, équilibre, sérénité), "phren" (conscience, esprit) et "logos" (étude, science) :

... "l'étude de la conscience en harmonie"...




Les objectifs de la sophrologie
La sophrologie est une méthode psycho-corporelle, c'est-à-dire qu'elle agit à la fois sur le CORPS et sur le MENTAL dans le but d'harmoniser l'un avec l'autre.
Elle vise à développer et renforcer les capacités et les ressources des personnes qui la pratiquent à travers un ensemble d'exercices combinant la relaxation, la respiration et la visualisation d'images positives. 

Cette méthode est basée sur la respiration consciente : c'est une respiration guidée par le sophrologue, qui va permettre à votre organisme de faire descendre l'hormone du stress, stimulée par les pensées négatives et les ruminations. 

Cette respiration apaisante aide le corps à produire davantage d'ondes cérébrales de type alpha qui sont propices au calme mental. 

Elle permet de calmer le rythme cardiaque et ainsi de vous sentir apaisé.


Afin de compléter ces techniques de respiration, la sophrologie fait appel à la visualisation d'images positives. 

Cette visualisation est toujours guidée par le sophrologue et elle permet la mise en place du principe d'action positive :


Toutes les actions, pensées ou ressentis positifs engendrent de nouvelles actions, pensées ou ressentis positifs. 


L'émergence de ces ressentis positifs permet alors de prendre conscience de votre potentiel et de développer vos capacités. 


Ainsi, il devient  possible d'activer vos ressources cachées et de donner, jour après jour, le meilleur de vous-même.



Contre-indications à la pratique de la sophrologie.


-  Il convient de demander l'autorisation de la pratique de la sophrologie à votre médecin traitant si vous êtes épileptique,


- Je me réserve le droit de refuser un accompagnement sophrologique si j'estime que ce dernier dépasse mon champs de compétences et requiert l'intervention d'un médecin compétent. Auquel cas je vous réorienterai vers un médecin ou un spécialiste médical.



"La sophrologie ne constitue pas une simple méthode de relaxation . 

C'est également un cheminement vers soi."


 

Ce n'est pas la force, mais la persévérance qui fait les grandes oeuvres

Samuel JOHNSON